Actualités, Formations

Formation « Lire aux préados »

Le jeudi 23 novembre, le TUCSS à Brive nous a accueillis pour une journée de formation sur le thème de la lecture aux préados. La formatrice Aude Biren, de Lecture jeunesse, est venue animer cette journée articulée en deux parties.

Nous avons le matin échangé sur ce que voulait dire « être un préado » aujourd’hui, sur leurs occupations, leurs lectures, … Les bénévoles ont ainsi (re)découvert que ces « jeunes de l’entre-deux » (ou adonaissants comme les nomme François de Singly) passent beaucoup de temps sur internet mais qu’ils aiment aussi la lecture – ou en tout cas, certains types de lecture.

DSC_0063

Les préados d’aujourd’hui sont en effet ce que l’on appelle des « smartphone natives », ce qui signifie qu’ils sont nés avec les smartphones. Cela impacte forcément leur quotidien et on observe ainsi certaines mutations :

  • le temps : « tout, tout de suite » -> les préados sont habitués à ne pas attendre (une information, une réponse…) et à ce que les choses aillent très vite.
  • l’espace : ils peuvent avoir un contact immédiat peu importe le lieu où ils se trouvent.
  • le support : les supports se sont démultipliés (par exemple pour la musique, on y a accès sur un ordinateur, une radio, un téléphone, un CD, un baladeur MP3, une tablette…)
  • la transmission : elle ne se fait plus autant de manière verticale avec un prof sachant et des élèves apprenant. On parle de transmission horizontale.

Parmi leurs lectures fétiches, on retrouve entre autres les romans (de science-fiction, la littérature de l’imaginaire), les BD et les mangas. Notons que parmi les BD, et suivant le même phénomène que les mangas, les séries sont très populaires. La lecture de ces ouvrages se fait pour le plaisir, pour se détendre, s’évader et rêver.

La lecture vue par une préado

L’après-midi, Aude Biren a organisé des ateliers pour faire participer les bénévoles. Elle leur a proposé dans un premier temps de travailler en groupe à chercher un début et une fin à un extrait de « Céleste, ma planète ».

céleste

Cet exercice, en plus de permettre aux lectrices bénévoles de se remettre en position d’auditrices en écoutant la lecture de l’extrait, a permis de mettre le doigt sur une idée d’approche pour commencer une séance de lectures avec des préados : cela permet de susciter un intérêt et de les faire participer. La formatrice a aussi souligné le fait qu’on peut très bien sélectionner uniquement un extrait de roman, sans en lire la totalité. Il conviendra alors de donner le contexte ou bien de faire participer les jeunes comme dit pour l’exercice.

Le poème est aussi un bon moyen de commencer ou finir une séance de lecture : même avec les plus grands, il est important de conserver des rituels autour de la lecture. Cela a une fonction rassurante et permet de cadrer le moment de la lecture.

Pour finir, quelques pistes de lecture données par Aude Biren dans la fiche Lire aux préados à télécharger ci-dessous (également disponible sous l’onglet « Ressources » dans la barre en haut du blog, rubrique « Bibliographie ») ainsi que la Sélection de titres qui avaient été ramenés pour cette journée :

Bibliographie : Lire aux préados ; Sélection de titres

 

Publicité